Les missions de l'aide-soignant

En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

  1. Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;
  2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ;
  3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Les soins ont pour but de répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain. Dans le cadre de son exercice, l’aide-soignant concoure à deux types de soins, courants ou aigus .

  • Les soins courants dit « de la vie quotidienne »

L’aide-soignant réalise les soins sous le contrôle de l’infirmier diplômé d’Etat. Les soins courants doivent permettre d’assurer la continuité de la vie dans une situation d’autonomie partielle et dans le cadre d’un état de santé stable, c’est-à-dire qui n’est pas sujet à des fluctuations, et constant, c’est-à-dire durable, qui ne varie ni ne s’interrompt.

Pour qu’un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter :

o   Les soins sont initialement réalisables par la personne elle-même ou un aidant ;

o   Les soins sont liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée.

  •  Les soins aigus

L’aide-soignant collabore avec l’infirmier diplômé d’Etat pour leur réalisation.

 

o   Les soins sont réalisables exclusivement par un professionnel de santé ;

o   Les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soin par une équipe pluridisciplinaire ;

Les soins sont dispensés durant la phase aigüe d’un état de santé.